Guide pour l’investisseur heureux

La bourse ? Oh mon Dieu, c’est trop compliqué pour moi ! C’était moi il y a 10 ans. Je comprenais vaguement que l’investissement en bourse était une bonne idée, mais je n’avais aucune idée de la façon de commencer et cela me stressait. Aujourd’hui, je vais vous montrer ma méthode super simple pour être un investisseur heureux et détendu. Vous verrez comment investir votre capital en moins de deux heures et sans aucun mal de tête. Et le meilleur ? Cela fonctionne particulièrement bien si vous avez un petit montant à investir.

systeme.io

Essai de 14 jours ! débloque ton plan freenium

Conseils à l’investisseur heureux :  payer peut cher mes investissements

 

Revenus passifs à mettre en place

En fin de compte, tout investissement que vous faites ne vaut ni plus ni moins que la valeur actuelle des flux financiers qu’il produira.

Peu importe que vous possédiez une ferme, un magasin de détail, un restaurant ou des actions Total, ce qui compte en définitive pour être un investisseur heureux, c’est l’argent qu’il produira.

Vous voulez du bon argent, du vrai argent, que vous pouvez dépenser, donner à vos enfants, donner à des œuvres de charité ou réinvestir.

Cela signifie que le rendement que vous obtenez d’un investissement dépend du prix que vous payez pour l’argent qu’il génère.

Si vous payez un prix plus élevé, vous obtenez un rendement plus faible.

Si vous payez un prix plus bas, vous obtenez un rendement plus élevé.

Pas trop de frais et de dépenses.

Que vous investissiez dans des actions, des obligations, des fonds communs de placement ou des biens immobiliers, les coûts que vous payez pour obtenir et conserver ces investissements sont importants.

Considérons deux investisseurs hypothétiques, qui investissent chacun 10 000 euros par an et obtiennent un rendement brut de 8,5 % sur leur argent.

Je suis conscient des conséquences fiscales

La fiscalité a le même effet sur votre portefeuille qu’un coût trop élevé : elle réduit considérablement le rendement de vos investissements si vous n’y prenez pas garde.

Pour devenir un investisseur heureux, apprenez à utiliser au mieux les incitations fiscales (PEA, assurance-vie, etc.) et reconsidérez régulièrement vos décisions à la lumière d’une législation en constante évolution.

Je tiens compte de l’inflation

J’ai déjà parlé à plusieurs reprises du rôle important de l’inflation dans le maintien de votre pouvoir d’achat.

Imaginez que vous achetiez 100 000 euros d’obligations à 30 ans avec un rendement de 4 % après impôts.

Vous réinvestissez vos revenus d’intérêts dans d’autres obligations, ce qui vous rapporte également 4 %.

Au bout de 30 ans, peu importe que vous ayez 311 865 euros d’obligations après tout ce temps, grâce à ce taux de 4%.

Avec une inflation de 4 %, vous achetez toujours exactement la même somme d’argent que vous auriez pu acheter trois décennies plus tôt avec 100 000 euros.

Vos investissements ont échoué.

Vous avez vécu trente ans – presque 11 000 jours – sans profiter de votre argent, et vous n’avez rien reçu en retour, et vous n’êtes pas un investisseur heureux.

J’achète seulement ce que je comprends

De nombreuses pertes auraient pu être évitées si les investisseurs avaient suivi une règle simple : si vous ne pouvez pas expliquer à un enfant, en 2 ou 3 phrases simples, comment les actifs que vous possédez rapportent de l’argent, vous êtes sur la mauvaise voie pour devenir un investisseur heureux.

Mauvaise habitude 1 : suivre le troupeau

Ne succombez pas à la pression d’amis ou de collègues bien intentionnés qui vous transmettent LE tuyau sur une action qui va exploser dans les prochains mois.

Si cela semble trop beau pour être vrai, ce n’est tout simplement pas le cas.

Restez fidèle à vos options calculées en matière de fonds communs de placement (ETF ou trackers).

Ce n’est pas une histoire sexy, mais c’est diablement efficace.

Mauvaise habitude n° 2 : l’analyse comparative pour investir

L’étalonnage d’un investissement signifie que nous le comparons à d’autres investissements du même type ou à une certaine norme.

Il y aura toujours un investissement qui fera mieux que votre portefeuille une année ou l’autre.

Soyez cohérent dans vos choix et ne vous épuisez pas à faire des comparaisons et des regrets sans fin, sinon vous ne serez jamais un investisseur heureux.

Mauvaise habitude 3 : ne regarder que les performances passées

Lorsqu’on investit sur le marché boursier, il est plus important de comprendre pourquoi un investissement s’est comporté comme il l’a fait, plutôt que de simplement analyser les chiffres.

Je pense que la meilleure chose à faire est de se faire une idée rationnelle de ce que seront les perspectives de votre exploitation dans 5 ans.

Mauvaise habitude 4 : s’attacher émotionnellement à son investissement

Si votre stratégie d’investissement est basée sur les émotions, vous ne faites pas un bon choix.

Vous pouvez penser qu’un fonds est sûr et solide parce que vous le possédez depuis longtemps.

La vérité est que tout investissement peut être sujet à de mauvaises périodes.

Mauvaise habitude 5 : ne pas se diversifier

N’investissez jamais dans une seule entreprise.

Des fortunes ont été perdues de cette façon.

La diversification est très facile si vous investissez dans des ETF.

Pour investir avec un risque minimum, et avec le meilleur rendement possible, vérifiez régulièrement si vos choix ne sont pas victimes de l’une des 5 mauvaises habitudes énumérées ci-dessus.

C’est ainsi que vous deviendrez un investisseur heureux.

Vous aurez besoin de fonds à la retraite

Avant d’entrer dans les détails de ce que vous perdez en n’investissant pas, il est important de comprendre vos besoins futurs.

Comme la plupart des gens, votre plus grande étape financière sera le jour où vous quitterez votre emploi pour ne plus y revenir.

Mais à partir de ce jour, vous serez toujours obligé de payer vos dépenses, même si vos chèques de salaire ont cessé d’arriver sur votre compte.

La sécurité sociale est relativement bonne en Europe occidentale, mais elle couvre à peine les besoins essentiels de nombreux retraités, surtout si vous souhaitez conserver le même niveau de vie à la retraite.

Lorsque vous serez à la retraite, vous devrez encore payer la nourriture, les vêtements et tous les autres frais de subsistance, mais probablement avec un budget plus modeste.

Pour combler la différence de revenus, vous aurez besoin d’un fonds de retraite.

Et sans investissement, ce fonds de retraite ne suffira probablement pas à répondre à vos besoins de revenu de retraite.

De nombreuses personnes disent qu’elles n’ont pas assez d’argent pour investir, mais il n’est pas nécessaire d’économiser des centaines ou des milliers d’euros par mois pour que cela vaille la peine et pour devenir un investisseur heureux.

Pour mieux comprendre pourquoi, examinons quelques chiffres afin que vous puissiez voir exactement ce que vous perdez en n’investissant pas.

Ne perdez pas d’argent en ignorant le pouvoir de l’investissement.

Même Warren Buffet, l’un des 5 hommes les plus riches du monde, a commencé par son premier investissement.

Vous pouvez trouver une liste de raisons de ne pas devenir un investisseur heureux, mais je peux vous donner 20 000 raisons pour lesquelles vous devriez commencer à investir au moins 20 euros par mois, et encore plus de raisons pour investir encore plus.

Chaque jour où vous attendez pour investir, vous perdez de l’argent.

Arrêtez de perdre, commencez à faire travailler votre argent et devenez un investisseur heureux.

Votre argent ne vous rapportera rien si vous ne le faites pas travailler.

gratuit système.io

débloque ton plan freenium